Mieux connaitre le fleuve pour le protéger

Le programme de recherches et d’Etudes Etiage qui s’est étendu sur une période de 4 années, a restitué ses résultats le 24 juin.

C’est une réflexion complexe qui a été menée par un consortium composé des pouvoirs publics (Feder, Agence de l’Eau Adour Garonne), du monde universitaire et de la recherche (Université de Bordeaux, IRSTEA, CNRS, LyRE), de la Communauté Urbaine de Bordeaux et de la Lyonnaise des Eaux .

L’étude s’est penchée sur divers aspects, notamment :

  • la qualité de l’eau et de l’écosystème
  • l’impact des activités humaines sur le milieu naturel et la biodiversité
  • les solutions à mettre en œuvre pour aujourd’hui et demain

Différents facteurs affectant la qualité biogéochimique des eaux de cette zone estuarienne ont été mis en avant, comme la présence et la persistance du bouchon vaseux, l’élévation estivale de la température des eaux, ou encore l’émission d’effluents urbains issus d’une agglomération en pleine urbanisation.

A partir de ces résultats, une meilleure gestion collective et individuelle devra être adoptée pour préserver le milieu aquatique au sens large.

Retrouvez Henri Hetcheber du cnrs, Mario Lepage de l’IRSTA et Mélodie Chambolle du Lyre dans le web documentaire Vis Le Fleuve

Commenter